Microsillon - Une plongée documentaire dans l'univers des accros du vinyle



C'était annoncé depuis un petit moment et c'est enfin là... l'entretien pour le webdoc "Microsillon" est enfin en ligne !

Un grand merci à Colin pour m'avoir fait participer à ce beau projet.

Voici le texte d'introduction du site :

"Le disque vinyle est un rare cas de support de restitution du son qui résiste à l’épreuve du temps. Du premier microsillon gravé par la firme américaine Columbia en 1946, à aujourd’hui, cet objet n’a jamais été totalement évincé ou rendu obsolète par l’arrivée de nouveaux formats. C’est ce qui lui donne un statut d’objet résistant (au temps, à l’inflation technologique, à la miniaturisation, à la dématérialisation des supports …)

Comment se fait-il que ce format perdure, voire gagne du terrain ? Est-ce à cause de ce son, que beaucoup qualifient de chaud et ample ? Un son analogique, dont les imperfections, les craquements par exemple, confèrent à l’objet un petit supplément d’âme. Est-ce le grand format des pochettes, dont certaines sont célèbres pour leur graphisme recherché et qui sont à l’évidence beaucoup plus esthétiques que le froid petit morceau de plastique du CD ?

Outre l’objet en lui-même, c’est aussi bien sûr un autre rapport à l’écoute que nous propose le disque vinyle. Au contraire du flux continu de la radio ou des playlists sans fin des MP3, le vinyle induit une temporalité particulière puisqu’il faut retourner le disque entre chaque face. L’auditeur est aussi moins enclin à « zapper » d’un titre à l’autre, à compiler ses morceaux préférés. Le vinyle force au respect de l’entité que forme un album.

Le cercle des possesseurs de vinyles n’est pas homogène. Du DJ qui accumule les disques à la recherche de nouveautés pour faire danser ou d’une nouvelle boucle à sampler, au collectionneur maniaque d’une période, d’un genre musical, en passant par celui qui commence par écouter les quelques disques hérités de la discothèque de ses parents pour se mettre à fureter partout à l’affût de nouvelles acquisitions dans les vides greniers, sur le net, chez les disquaires, on peut distinguer des profils très différents.

Si le disque vinyle est bien au centre de ce web documentaire, il est avant tout un révélateur de ses utilisateurs. Quelle place occupe la musique dans leur vie, leur quotidien ? Que signifie leur affection pour ce format ? Quel est le moteur de cette soif parfois insatiable de nouvelles découvertes musicales ?

Micro Sillon vous propose donc de partir à la découverte de passionnés qui m’ont ouvert leur porte et leur discothèque." Colin Peguillan


Le lien du site pour découvrir les autres entretiens : Microsillon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire